TDAH

 

Un enfant qui souffre d’un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un enfant qui a souvent l’esprit ailleurs, est dans la lune, fait de nombreuses fautes d’étourderies dans son travail, à du mal à faire le tri dans les informations pertinentes qui lui font face et à porter son attention dessus. Peu organisé, il oublie ou perd ses affaires. Suivant la forme de son trouble, il peut également déborder d’énergie, il ne reste pas tranquille et peut bouger exagérément. Souvent impulsif, tant dans ses gestes que dans ses mots et ses relations, il a tendance à parler et agir avant de réfléchir, paraît brusque et impatient. Il ne perçoit pas toujours les conséquences de ses actes et de ses décisions, ce qui l’amène à procéder parfois de manière immature.

 

Le TDAH est un trouble qui apparaît au cours du développement de l’enfant, et qui se caractérise donc en trois formes distinctes :

 

-       Trouble déficit de l’attention avec hyperactivité

-       Trouble déficit de l’attention sans hyperactivité

-       Hyperactivité sans déficit de l’attention

 

Au cours de mon travail dans l’équipe de Psychopathologie de l’Hôpital Robert Debré, j’ai pu confectionner deux plaquettes d’informations à destination des parents et des enseignants, afin d’accompagner au mieux les enfants présentant un TDAH dans leur quotidien.

 

 

Trouble des habiletés sociales

 

Un enfant qui souffre d’un trouble des habiletés sociales est un enfant qui présente de grandes difficultés pour interagir avec les autres, percevoir et comprendre les situations sociales, et y répondre de manière adaptée. Il paraît souvent amimique, son contact visuel est fuyant, et les gestes qui accompagnent la parole sont souvent inappropriés voire absents. Il se trouve maladroit en situation de groupe, peine à savoir quand et comment il peut se joindre à une conversation. Il présente des difficultés à s’exprimer et à partager ses pensées et ses sentiments, et ne parvient pas à interpréter les émotions et les mimiques des camarades avec qui il se trouve. Il éprouve également peu d’intérêt à partager ses jeux ou ses plaisirs, et se trouve par conséquent souvent isolé des enfants de son âge.

 

Lorsque s’associe au trouble des habiletés sociales des comportements inhabituels ou atypiques (comportements répétitifs, rituels, intolérance aux changements, intérêts sensoriels, etc.) ainsi que des intérêts restreints, on parlera alors de Trouble du Spectre Autistique (TSA), qu’on appelait auparavant Trouble Envahissant du Développement (TED).

 

Une consultation auprès d’un pédopsychiatre, en complément d’une investigation neuropsychologique, sera nécessaire afin de poser ce diagnostic.

 

 

Haut Potentiel Intellectuel

 

Un enfant à haut potentiel intellectuel (HPI), désigné auparavant sous les termes « précoce » ou « surdoué », est un enfant passionné, curieux et observateur, qui a soif d'apprendre et de comprendre. Il pose ainsi d'innombrables questions sur tout ce qui l'entoure, et exige des réponses complexes. Sa pensée, dite en « arborescence », est rapide, associative et intuitive : une image en appelle une autre, un mot en fait surgir un autre, etc. Il fait preuve également d'excellentes capacités de mémorisation. Par ailleurs, il peut manquer d'aisance sur le plan psychomoteur, notamment dans le geste de l'écriture, ce qui créé un décalage avec sa maturité intellectuelle. Ce contraste, ou « dyssynchronie », est souvent une grande source de frustration pour lui.


L'enfant à HPI est le plus souvent très perfectionniste et exigeant envers lui même. Il supporte difficilement l'échec, et face à la difficulté a tendance à douter de lui, se dénigrer, et ressentir un fort sentiment d'incompétence. Démontrant une sensibilité exacerbée, il est décrit souvent comme étant « à fleur de peau », fragile et de tempérament solitaire. Il supporte mal l'arbitraire et les inégalités, et développe par conséquent un grand sens de la justice.


Dans l'ensemble, ce décalage entre sa maturité intellectuelle et son développement affectif, relationnel et psychomoteur, suscite chez lui une grande souffrance, et peut le mettre en position difficile (inconstance dans les émotions et dans l'effort, tendance à la provocation et à la désapprobation, manque d'ajustement dans les situations de groupes, etc.). Cela peut contribuer à un vécu scolaire douloureux et à un parcours scolaire difficile et chaotique.