Un enfant dysphasique est un enfant qui a du mal à s’exprimer et / ou à comprendre ce qu’on lui dit. 

 

Lorsque ses difficultés touchent son expression, on observe chez lui des erreurs dans l’organisation des sons dans un mot. Il peine également à trouver le mot juste ou donne le sentiment d’avoir toujours « le mot sur le bout de la langue ». Par conséquent il utilise souvent dans ses phrases des mots « valises » (par exemple truc, chose, etc.) et ponctue ses phrases de nombreuses pauses. On constate également des erreurs dans la construction de ses phrases, avec parfois l’oubli de mots de liaisons. Dans l’ensemble le discours de l’enfant paraît donc peu précis, peu informatif et mal organisé, en dépit de ses efforts et de son envie de communiquer.

 

Lorsque ses difficultés touchent la compréhension à l’oral, on observe que l’enfant a peu de vocabulaire comparativement aux autres enfants de son âge. Il a des difficultés à comprendre les mots abstraits, et peut parfois interpréter les intitulés au pied de la lettre. Il présente aussi des difficultés à différencier les « mots questions » (où, quand, comment, pourquoi, etc.), et se trouve en panne face à des énoncés longs et complexes. Ses attitudes et ses difficultés l’amènent le plus souvent à être taxé d’enfant inattentif.

 

 

La dysphasie est donc un trouble spécifique du langage oral, qui affecte la compréhension et/ou l’expression d’un message à l’oral. C’est un trouble dit structurel, c’est à dire qu’il touche la structure même du langage. Il est donc à distinguer d’un trouble dit fonctionnel, qui correspond à un retard « simple » de parole et de langage, engendrant chez l’enfant une impression de langage immature, sans difficulté spécifique.